•    Hello, hello !!! Devine quoi ?? Le doc Filou is back !!! (traduction pour les blondes : ton idole est de retour, coquinette…). Tu es surprise ? Ouais, je sais, ça faisait un bail. Il paraît que des rumeurs ont couru, comme quoi Meangirl et moi, ce serait fini, d'où mon absence. Je déments. Laissez-moi vous dire un truc, les copains (oui, là je parle aussi aux mecs, surtout ceux qui envoient des mails d'admiration à Meangirl, n'est-ce pas Tb74960, le roi du pseudo !). Quand vous chopez une princesse comme Meangirl, vous ne la lâchez pas. Pareil pour elle : en toute objectivité, je ne vois aucune raison qui pourrait justifier qu'elle ait ne serait-ce que le début de l'idée de mettre fin à notre relation. Tout ça pour vous dire que Mean et moi, c'est du solide. D'ailleurs, vivement qu'on se marie pour qu'on puisse enfin se faire des bisous avec la langue. J'ai hâte.

     

    Guide de survie aux vacances avec des enfants

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lire la suite...


    9 commentaires
  • Partir en vacances entre potes, quand t'as 20 ans, c'est facile. A 30 ans, c'est plus compliqué.

    Tu crois que réunir ta bande de potes suffit à passer de bonnes vacances, mais certains paramètres font que l'équation est complément différente.

    A 20 ans :

    ((10 x potes) + toiles de tentes) x ((bières chaudes / vomi) + de quoi fumer) + sauciflard et boîtes de ravioli = whoup whoup !!!

    A 30 ans :

    ((8 potes² (les gosses) + une loc de baraque) x ((rouge à pas moins de 10 balles la bouteille + tes potes qu'on arrêté de méfu, les traitres, et qui supportent plus la fumée, en plus, y'a les petits à côté)) + salades élaborées qui produisent un max de vaisselle + Mélanie, la nouvelle meuf reloue de Greg = Putain les gars, je vais tous vous égorger !!!

    Pars du principe que tes vacances seront merdiques, ça, même mean Girl n'y pourra rien changer. Par contre, je veux être bien sûre que tu saches dans quoi tu t'embarques, et, aux trois emmerdements majeurs que tu vas rencontrer, te donner une solution.

    Je vais te dire, si t'oublies ta crème solaire, c'est pas grave, mais si tu pars sans lire ceci avant, t'es mort...

     

    Guide de survie aux vacances entre potes

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lire la suite...


    7 commentaires
  • Le langage est une chose complexe. Il y a différents paliers et degrés de difficultés pour bien se faire comprendre. Évidement, il y a la langue, en fonction des pays, les expressions, en fonction des régions, le vocabulaire, selon le niveau de culture et puis, et puis... il y a, il y a... la subtilité du langage, les choses dîtes à demi-mots, les messages subliminaux, qui m'amènent à la catégorie qui m’intéresse ici : la difficulté de compréhension en fonction des sexes !

    Enfin pas tout à fait, l'utilisation du langage au sein d'un couple plus exactement, parce qu'à mon avis, que tu sois homme/homme, homme/femme, ou femme/femme, même combat, y'en a toujours un des deux qui panne que-dalle dès qu'on se la tente subtile.

    Putain les gars, j'ai l'impression de je viens d'écrire une intro pour un sujet de bac de philo. Je vais te la faire simple : exemple précis (la méthode du bac se confirme, dans deux secondes, si ça continue, j'embraye avec une citation). Qui n'a jamais vécu la scène suivante ? :

     

    Au supermarché, tu sais que c'est chéri qui va payer les courses

    - "Oh, j'adorerais avoir cette paire d'espadrilles/après shampoing/palette de maquillage/boîte de cassoulet.

    - Ah..."

    3 minutes après...

    - "Vraiment, je kifferai avoir cette paire d'espadrilles/après shampoing/palette de maquillage/boîte de cassoulet.

    - Hum..."

    En sortant du supermarché...

    - Putain, t'aurais pu m'acheter cette paire d'espadrilles/après shampoing/palette de maquillage/boîte de cassoulet.

    - Bah fallait le dire ma choupine que tu la voulais, je te l'aurais acheté !".

     

    Merde, c'était clair pourtant non ?! Alors quoi, faut formuler les choses simplement, sans détours ni fioritures ? Mais c'est tout naze !!!

    Apprend plutôt à décrypter mon pote.

    Allez, pour te faciliter la tâche, voici un petit dico de quelques grands classiques, ça t'évitera de faire des boulettes et que ta meuf te fasses la chetron sans que tu comprennes pourquoi, parce que comme dirait l'autre, "un homme averti en vaut deux" (et merde, ayé).

     

    Ce que les femmes veulent vraiment dire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Salut public en délire.

    Oui, je choisis en toute conscience le mot public à la place de lecteur car je sais que lorsque j'assemble des mots, ils vibrent tant que tu te crois au spectacle. C'est ça l'art, la transcendance. Non, ne me félicite pas, applaudis si tu veux, mais ne me félicite pas, tout cela est naturel chez moi, c'est tout simplement un don.

    Bref, ouais ! Presque autant de temps s'est écoulé depuis mon dernier article que depuis qu'on a entendu un Single de Larusso (oh putain, ne parlons pas de malheur) et non, bien sûr, je n'étais pas occupée à prendre des cours de modestie.

    Y'a le doc Filou qui me tanne ("bah alors ma merguez, qu'est-ce que tu fous, pourquoi t'écris plus ?"), mon messenger qui s'affole ("la vie est trop triste sans Mean Girl, reviens !!!!"), et même ma boîte mail qui s'en mêle.

     

    T'étais où ?

     

     

     

     

     

     

     

    Alors là, vocabulaire choisi, vouvoiement, flagornerie, argumentation étayée (30 Avril, ouais, bien mon dernier article et pas le dernier du blog, bien vu Sherlock), et mystère quand à l'identité de l'expéditeur : "Un fan", mais j'en ai tant tb74960, qui êtes-vous ?? Je ne pouvais pas résister et me devais de répondre à cet appel désespéré, tel un appel de phares dans la nuit noire pour piéger les pauvres lapins et ramener du gibier à la baraque.

    Oui cher tb74960, vous aurez le privilège de me retrouver bientôt, tout de suite même ! Et je vous jure, sur la vie de David Charvey que je serais plus assidue. Oh, non, pas tant qu'à mes débuts, où j'avais encore la fougue d'un petit poney sauvage, mais comme une femme passionnée, enflammée, désireuse de vous satisfaire.

    Mais avant de vous livrer mon nouvel article, sur les excuses bidons pour expliquer son absence, j'aimerais aborder deux points essentiels avec vous tb74960 :

    - Bordel, si t'es un fan elle est où ma page fan facebook que je réclame depuis des mois hein ? Et l'ouverture du fan club, s'en est où ? merde ! je veux signer des photos de moi avec ma morve, non mais oh !!! T'es un vrai fan ou quoi ?

    - N'hésite pas à me communiquer ton 06 pour que nous puissions discuter d'à quel point je suis une femme passionnée et enflammée (le mien c'est 90-60-90). Ah ! Doc Filou, je te l'avais dit ou pas que t'allais payer ? BIM !

     

    Voilà, nous allons maintenant pouvoir entrer dans le vif du sujet, pour toi tb74960 et pour toi, public en délire, voici comment s'en sortir quand on a pas donné de nouvelles pendant des mois (et qu'on ne veut pas qu'on nous en veuille).

    Alors, "Ben t'étais passée où ? Ça faisait des semaines (mois ?) qu'on avait pas de nouvelles !"

     

    Lire la suite...


    6 commentaires
  •  C'est la crise ! Ben ouais, la croissance est en berne, il fait un temps de merde (peut-être plus maintenant, vu que je mets des plombes à écrire mes articles, du fait que Meangirl est accro à mon corps et n'arrête pas de me faire des bisous dans le cou qui m'obligent à faire autre chose que d'écrire des articles), la saison 6 de The Walkind Dead n'est pas prête d'arriver, Jean-Jacques Goldman n'a pas sorti d'album depuis au moins 10 ans et le PSG a encore été éliminé en quart de final de la ligue des champions. C'est la loose, et sans doute, comme moi, te demandes-tu de quoi demain sera fait. Peut-être même envisages-tu de partir en vacances dans un pays dévasté par, au choix, la pauvreté, une épidémie, un tremblement de terre, la guerre, la dictature, ou un mix, histoire de te rasséréner en prenant du bon temps au milieu de gens qui n'ont rien, ou mieux, qui ont tout perdu. C'est une idée pas si mauvaise, sauf que dans les pays pauvres ou en guerre ou en pleine épidémie d'ébola, tu risques aussi ta propre peau...Et personnellement, j'avoue que le danger est quasiment la seule chose au monde qui peut m'empêcher de profiter vraiment pleinement du malheur des autres. Donc si tu es comme moi, tu es bloqué chez toi, dans un pays à la dérive, le moral à zéro, avec éventuellement des envies de suicide (ou de meurtre, en ce qui me concerne, mais j'ai compris ce que m'a dit le juge : « tuer, c'est pas bien, mon petit ! » (ouais, il parle un peu bizarre, pour un juge, mais j'avais 5 ans, aussi…)).

     

    Situation sans issue ? Il te reste une lueur d'espoir ! Tu te précipites sur Internet, à la recherche d'articles drôles et finement ciselés, méchants et subtils, histoire de bien te remonter le moral. Comme tu es une maligne et que tu as bon goût, tu vas consulter ton blog préféré : j'ai nommé celui de Meangirl, hein, pas celui de M. le Psy, qui est quand même un peu en-dessous, même si j'ai fais une pige (gratos !!!!) pour le gamin… Et oui, ceci est de la réclame (Je te préviens tout de suite, c'est un article collectif, mais tu ne seras pas obligée de tout lire...).

     

    Et là, sur quoi tu tombes ?? Un article sur la difficulté de te faire poser un stérilet ? Super ! Des semaines que ton mec ne t'approche plus… Et pourquoi il ne t'approche plus ? Parce que tu as tenté d'appliquer les recettes délirantes de tata Meangirl pour être belle pour l'été...Tu t'es fait un bronzage à la vodka et une épilation à la peinture… Bravo !! Bien joué ! Le suicide semble être une option raisonnable, je le reconnais. Mais il te reste une dernière chance. Et devine qui te l'offre ?? Ben ouais, ton meilleur copain, ton confident secret, ton idole, ton ultime rempart contre la morosité et la dépression : le doc Filou. Je t'avertis tout de suite : cet article ne te concerne que si tu as un boulot. Dans le cas contraire, je peux aussi faire quelque chose pour toi, mais là il te faut du conseil vraiment personnalisé. Je me ferai un plaisir de te donner mon 06 afin de pouvoir t'aider à te sortir de l'ornière qu'est ta vie. N'hésite pas à demander, les commentaires sont faits pour ça.

     

    Je vais donc aujourd'hui te donner quelques astuces pour devenir une winneuse dans ta vie professionnelle. Mon argumentaire sera basé sur un personnage masculin, pour des raisons pratiques (pratiques pour moi, j'entends, mais c'est quand même le principal, étant donné que c'est moi qui écrit…), mais si tu es un peu maligne, tu pourras t'en inspirer. Et si t'es pas maligne, et bien tant pis, demande mon 06 (dans les commentaires, au cas où, en plus de pas être maligne, tu serais longue à la détente) et je verrai ce que je peux faire pour toi.

     

     

    Etre un winner au boulot : les conseils de Coach Filou (pimp ta carrière)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lire la suite...


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique