• De la galère d'obtenir un contraceptif

    Je me permets de rebondir sur le fameux article du doc Filou Allons enfants, dans lequel il nous expliquait entre autres, que la stratégie du borgne, pour nous retrouver entre français pure souche cent pour sang (jeu de mot de fou) chauvins consistait à nous faire faire des gosses, vite, et en grand nombre. Ben tu vois, je crois qu'il a réussi à convaincre le système de santé de notre beau pays, parce que v'la la galère pour se voir prescrire un PUTAIN DE CONTRACEPTIF !!!

    Je te jure, on dirait une blague, les 12 travaux d'Hercule !

    Faut que je te raconte...

     

    De la galère d'obtenir un contraceptif

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mais tout d’abord, j'ai envie de te conter un peu mon histoire contraceptive...

    J'ai pris ma première contraception très jeune (genre vers les 14 ans), c'était la pilule, je ne sais plus son petit nom. Non, pas parce que j'étais une jeune gazelle dévergondée (quoique), mais parce que crois le ou non : Mean Girl, aussi parfaite soit-elle maintenant, est elle aussi passée par la phase ingrate de l'adolescence ! Ouais, j'avais des boutons plein la gueule quoi...

    Donc pillule (et là quand-même bordel, on pourrait pas trouver mieux que cette saloperie bourrée d'hormones pour les gamines ?).

    Bref, l’acné finit par disparaître, adios la pilule, hello préservatif, mais avec tout ce que cela comporte de risques quand-même et puis au bout d'un moment avec ton mec, la capote, ça saoule !

    hey ! Re-hello pilule ! Et là son petit nom à elle, c'était "Méliane". Méliane cette grosse connasse, qui coûtait un bras, qui t'oblige à retourner chez le médecin genre tous les trois mois pour renouveler ta prescription, et surtout, qui m'a valu le plus gros emmerdement, le mot est très faible de ma life, mais passons là-dessus.

    Après genre un truc comme 7 ans de cette merde, je passe à l'implant contraceptif. On te fourre ça dans le bras gauche, c'est tout petit, ça fait pas mal (je déconne, ça fait mal), et t'es tranquille mimile pour 3 ans.

    Ouais, sauf que l'implant contraceptif, le mien, son ptit nom c'était "Nexplanon", c'est un peu la loterie.

    Au choix (en fait pas au choix, sinon c'est trop facile), tu peux :

    - ne plus avoir tes règles

    - avoir tout le temps tes règles

    - avoir tes règles pendant 3 mois de suite puis plus rien pendant 4 mois

    - perdre du poids

    - prendre du poids (beaucoup)

    - avoir des changements d'humeur

    - et autres joyeusetés.

    Moi je n'ai plus eu mes règles. Oh ! Joie ! Par contre, j'ai pris 8kg au bas mot (oh putaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin de merdddddddddddddddeeeee !).

    Mais surtout, si ce truc possède l'avantage de pouvoir kiffer ta sexualité sans risque de tomber enceinte et sans te préoccuper de quoi que ce soit, cette belle merde possède aussi l'inconvénient de TE DIFFUSER DES HORMONES A TARBASSE DANS LE CORPS, et comment dire... c'est pas super conseillé, surtout si tu fumes.

    Moi le bobo bio naturel, tout ça, je m'en tape, suis pas du genre à mettre une coupe menstruelle par exemple, m'enfin après plus d'un tiers de ma life à me taper des hormones de synthèse qui vont, combinées au tabac, m'envoyer au cercueil dans un délai plus ou moins proche, FUCK !

     

    Bref, au bout des trois ans (4 en fait, suis du genre à laisser traîner ce genre de chose), retrait du bordel. Là j'ai perdu du poids, et surtout, j'ai un peu vécu une deuxième adolescence, dérèglement hormonal hello, mon corps comprenait plus rien, et il me l'a fait sentir. Bref, re capotes et confiance moyenne en ce truc + les capotes, c'est chiant, j'ai décidé de passer au stérilet au cuivre (hormones free). Le mien, répond au délicieux nom de "Mona Lisa" (c'est pas la classe ?), je suis en attente de le poser et vois tu, c'est le parcours du combattant.

    Cette fois on y va, je te raconte...

     

    Step 1 : Tu vas acheter le stérilet à la pharmacie (enfin dans mon cas, je le commande, car ils ne l'avaient pas, mais ça arrive vite, y'a pas de problème).

     

    Step 2 : Tu prends rdv avec ton gynéco pour la pose.

    Et là ça se gâte. Il faut pratiquer la pose en fin de règles, mais : le fait que tu ne puisses pas prévoir à l'avance si tu n'es pas réglée comme une horloge Suisse + que tu ne peux pas appeler 3 jours avant parce que ben ton gynéco à d'autres patientes que toi + ta fin de règles, ça correspond pas forcément à tes jours de congés et qu'au planning familial de l'hôpital, ils ferment genre à 17h = IMPOSSIBLE MA BONNE DAME !!! Et en cadeau bonus, tu te fais à moitié engueuler par la connasse de secrétaire parce que tu ne peux pas prévoir quand tu vas avoir tes foutues menstruations (comme ce mot est moche).

    Donc déjà tu prends rdv un jour où tu n'auras pas tes règles (ou ptét que si, en fait, t'en sais rien, si ça se trouve, se sera les chutes du Niagara) et donc, suspens, la pose sera, soit dégueulasse, ambiance opération à cœur ouvert ou bien, douloureuse. Comme j'ai hâte...

     

    Step 3 : se faire prescrire une PUTAIN DE PRISE DE SANG (pour qu'ils soient surs qu'on est pas enceintes).

    Et alors là, à ce moment précis, j'ai envie de pleurer.

    Pourquoi un truc comme ça, qui a priori à l'air simple est aussi compliqué dans mon cas ?

    Je t'explique : au planning, ils peuvent pas te la délivrer cette ordonnance à la con ! POURQUOI ? j'en sais rien, peut-être pour qu'on aille élargir le trou de la sécu et s'offrir une petite consultation inutile chez le médecin...

    Donc moi, j'ai déménagé il y a quelques mois, je n'ai pas encore de médecin dans cette ville (jamais malade, santé de fer, la Vodka tue tous les microbes). Je fais quoi ? Ben je choisis le plus proche de chez moi (rapport à ce que je puisse y aller sans galérer le jour où je vais me taper une grippe de la mort) et j'appelle. Là on me dit : "Ah bah non, on vous connaît pas, demandez à votre généraliste de votre ancienne ville".

    Merci Ducon. j'appelle donc mon généraliste de mon ancienne ville, que je n'ai pas vu depuis pfiouuuuu (jamais malade je te dis, en vrai si, mais en général, je me laisse crever).

    Bon, là, la doc me dit qu'il n'y a pas besoin d'une prise de sang pour ça, qu'un test de grossesse suffit, mais qu'il faut aussi que je fasse un test urinaire pour vérifier si j'ai pas la Clamidia ou je sais pas quelle merde sexuellement transmissible j'imagine (ou pas) (et pourquoi j'aurais ça moi hein ???) mais qu'ils peuvent me faire ça au planning directement.

    Bien... ça commence à me gonfler, mais je rappelle le planning. Et forcément : "Ben non, un test de grossesse, c'est pas suffisant ! Et ah oui, on vous avait pas dit ? C'est vrai que c'est mieux de faire de test de dépistage de la Clamidia, mais on ne vous le fera pas directement, demandez à votre médecin qu'ils vous prescrivent ça".

    AH PUTAIN MAIS BORDEL OHHHHH !!! Y'a pas un problème là ?

    J'essaie de rappeler mon doc (le deuxième, enfin le premier, enfin celui de ma ville d'avant, t'es perdu ou quoi ? bizarre). Injoignable.

     

    Et là je fulmine, je bave je rage, et je viens te demander si tu sais toi pourquoi, pour se faire poser un putain de stérilet à la con, faut passer par son généraliste, puis passer par un labo, puis finir au planning ou chez ta gynéco et BORDEL, pourquoi on ne peut pas TOUT FAIRE au même endroit hein ? Au moins la prescription et l'acte ! En fait genre, je ferais mon petit test de grossesse à la maison, le dépistage urinaire de clamitruc juste avant la pose, à l'hôpital, ce serait pas plus simple hein ? Surtout que je fais la pose DANS UN HÔPITAL, y'a pas un peu tous les services concernés là-dedans hein ???

    Merde, ils attendent quoi, qu'avec toutes ces conneries qui font chier et qui nous font perdre du temps pour la pose, qu'on tombe enceintes et que ça leur fasse du boulot pour quand on viendra faire une IVG ou accoucher ?

    GNAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!

    Et pourquoi je te raconte ça moi ????? Ouais, parce que c'est un peu mon déversoir à haine ici...

     

     


  • Commentaires

    1
    Dr Filoi
    Jeudi 30 Avril 2015 à 20:53

    Tu aurais dû m'en parler, mon petit têtard en sucre... Je t'aurais fait les prescriptions, et même la pose. J'ai un diplôme de gynécologie obstétrico-vétérinaire de la Grande Université des Steppes d'Oulan Bator. Et en plus, tu as ce qu'il faut en vodka pour désinfecter mes instruments... Je sais que tu ne voulais pas m'embêter, mais tu aurais gagné du temps...

    2
    Jeudi 30 Avril 2015 à 21:43
    Zou.

    Bah ouais, le mieux c'est que tu te le pose toute seule...easy! Dois y'avoir des tutos sur Youtube. Ou sinon la soluce Doc Filou, il se propose gentiment...et il a l'air tout à fait compétent, il dit des mots qu'on comprend pas donc moi je pense que tu peux y aller les yeux fermés.

    3
    Jeudi 30 Avril 2015 à 22:32
    Raphie

    Ahhh les joies d'être une femme ! Ma pauvre, je suis passée aussi par le stade implant dans le bras et parcours du combattant... Bon courage ;)

    4
    Vendredi 1er Mai 2015 à 01:06

    Putain, le bordel quoi. J'espère que je t'ai aidée.

    5
    Vendredi 1er Mai 2015 à 11:00

    Merci pour cet article, on le prouve encore une fois, être une fille, c'est la MERDE! On se tape les poils, les hormones, les médecins qui font chier ...et je parle même pas du budget gyneco qui te fais revenir 3fois pour te remplir ton ordonnance...à 60euros la visite x3...normal qu'on soit toutes des conasses :)

    Sinon, comme le dit Zou, un petit tour sur youtube et c'est réglé, on n'est jamais mieux servies que par soit même :)

    6
    Vendredi 1er Mai 2015 à 12:02
    Sept à la maison

    Oh c'est pas si dur que ça ! Cela fait juste 11 mois que j'attends désespérement qu'on puisse me poser mon stérilet bad!  Faute de possibilités, je tente par une sage femme dans 15 jours ... 

    7
    Vendredi 1er Mai 2015 à 14:29
    Sabrina

    Coucou,


     


    Ton article m'a fait bien rire et oui, tu as raison de dévider ta haine ici, on aime ça ^^


    Sinon un peu hors sujet mais ça m'intéresse, à l'arrêt de l'implant t'as eu quoi comme bouleversement hormonal (quels symptômes et combien de temps ?) parce que j'ai arrêté la pilule moi aussi depuis un ans (après 10 ans de prise) pour un stérilet cuivre qui me va très bien (et une cup mouhahahaha !) mais c'est vrai que le dérèglement hormonal a été colossal (dont acné alors que même ado je n'en ai pas eu) :-(


     


    J'en parle entre autres ici : http://ca-se-saurait.fr/2014/11/05/jai-teste-pour-vous-arreter-la-pilule-apres-10-ans-de-prise-partie-1-les-effets/


     


    Bises !

    8
    Vendredi 1er Mai 2015 à 14:33
    Moi j'veux pas paraître vulgaire, mais ça serait pas plus rapide si tu te contentais d'un p'tit coup dans le cul ?! Comme ça c'est réglé... Enfin jdis ça jdis rien... (Jdeconne hein !)
    9
    Vendredi 1er Mai 2015 à 18:49

    @Doc Filou, ou sinon y'a l'abstinence... mouahahahhahahahha.

     

    @Zou, c'est vrai ça, suis con ! Grâce à YT j'ai réussi a faire partir un feu de cheminée, alors pourquoi pas m'auto-poser ce putaing de stérilet ! T'es un génie ! Et ouais, le doc Filou on comprend rien à keski cause mais c'est parce qu'il est trop culturé ce mec.

     

    @Raphie, pourquoi, mais pourquuuuuuoi on galère autant hein, pourquoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ?????

     

    @Thea : grave, cimer !

     

    @Aurélie, wep, ça fait 90€, soit l'équivalent d'une belle paire d'escarpins, tout ça pour notre vagin !!!! Bordel...

     

    @Sept à la maison, à ouais, 11 mois ! C'est pour ça que tu as une grande famille du coup ? ;)

     

    @Sabrina : pareil, acné à gogo, sympa, je kiffe, plus des douleurs avant et pendant les règles encore pires qu'avant : genre à deux doigts du lunbago à chaque fois, la perde de poids super rapide (bon ça ok, c'était pas désagréable) mais surtout bordel j'y reviens : L'ACNE !!!! J'ai jamais eu la peau ultra clean, mais là c'était bien relou !

     

    @Cindy, en voilà une idée qu'elle est bonne, et par la même occasion je peux me refaire coudre l'hymen afin d'être pure pour le jour où on me demande en mariage ! Génie bis !!!

    10
    Samedi 2 Mai 2015 à 12:13
    Sabrina

    Et du coup ça a duré combien de temps et à quelle intensité ? (oui je fais une mini-étude mdr !) :-)

    11
    Marie
    Dimanche 2 Août 2015 à 21:29

    Je rassure malgré tout les femmes. Cela peut aussi très bien se passer ! Me concernant, le DIU en cuivre fut calé en peu de temps : un rdv généraliste à qui j'ai émis le souhait d'enlever mon implant. Celui-ci m'envoya vers une sage femme qui, deux jours plus tard, prit toutes les mesures nécessaires dans mon utérus. Petit questionnaire, présentation du stérilet, blablabla... l'après-midi même j'allais le chercher à la pharmacie. Attente ensuite des règles. Tic tac. Tic tac. Pouf, arrivées trois jours plus tard. Rdv pris et, une semaine après la première consultation, le sujet était déjà clos. :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :