• Les avantages de la précarité

    Quand j'étais gosse, si on nous demandait ce qu'on voulait faire dans la vie, quand on serait grand, on répondait : astronaute, inspecteur gadget, miss France, explorateur, ou dealeur. Que des trucs qui font rêver quoi... Aujourd'hui, demande à un gamin ce que c'est son rêve, il te sort : "ben moi, je voudrais un CDI".

    Ah ! Ignominie, erreur ! Pauvre génération perdue, qui n'a rien compris !

    As a leader, laissez-moi vous expliquer les jeunes, pourquoi, la vraie réussite, c'est les emplois précaires ! Ben ouais, c'est tout le contraire les gars, ils sont où les avantages tu crois ?

    Tu vas me dire, ouais, sécurité de l'emploi, prêt à la banque tout ça, pavillon/labrador/4x4, ahah ! Mon cul ! Et le pire c'est que tout le monde court après ces putains de CDI !

    Regarde, dans ma boîte, on sait qu'un poste va se libérer en Juin. Un CDI, le Saint-Grâal... Du coup, tous les emplois précaires se tirent la bourre pour décrocher le job. Ils sont tous en train de rédiger leurs lettres de motivation pendant que moi, j'écris ce torchon, ce chef-d’œuvre. Même les employés en CDI me poussent, "mais postule !!!" (ouais, ils me kiffent, normal, ils veulent me garder). Ahahah, mais vous êtes tarés ou quoi ? Non, moi je préfère jongler avec les contrats, et être toute ma vie une galèrienne, parce que...

     

    Les avantages de la précarité

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1. Parce que la thune :

    Partons sur la base de la classe moyenne. Tu gagnes le SMIC, ou peut-être un peu plus. T'as un salaire de merde quoi, et tu peux pas aller deux fois au ciné dans le mois, sans recevoir un coup de fil de ton banquier. Mais tu te consoles, au moins, tu sais de quoi demain sera fait, tu as une paie fixe, la sécurité (la sécurité d'en chier ad vitam eternam quoi, parce que non, tu n'hériteras jamais d'un grand oncle américain dont tu ignorais l'existence, cesse de rêver).

    T'es bien con, parce qu'avec un emploi précaire...

     

    a. Tu peux aller très souvent au ciné, au resto, faire des loisirs payants.

    A condition d'y aller avec des gens qui ont un CDI.

    Ben oui... "laisse, je vais payer, je sais que tu galères avec tes petits boulots, et que t'as pas de thunes".

    Bingo. Cela nécessite de préparer le terrain, et de se plaindre régulièrement de sa condition. Si tu veux sortir gratos souvent, il te faut un réseau de gens en CDI assez conséquent, parce que eux, si ils se font plus d'un resto dans le mois, ça les fout dans le rouge.

     

    b. Tu peux taper ta famille.

    Alors pour ça, je te le dis direct, faut avoir fait pas mal d'études, dans une branche aux débouchés obscurs (et qui est-ce qui paye tes études ? Papa/Maman ! 8 ans post-bac pour moi, aux frais des parents). Alors ouais, faut avoir des parents assez riches, mais si t'es né dans le fumier, c'est pas de ma faute...

    Bref, t'as fait tes 8 ans d'études, bons résultats, tout comme il faut, et pourtant... tu ne trouves pas de taff ! La faute à la crise, tout ça tout ça. Alors tu fais des petits contrats, ce que tu trouves, parfois (toujours) sans rapport avec ta formation, mais financièrement, c'est pas facile tu vois... et comme t'es foutrement méritante et qu'après-tout, si t'as raté ta life professionnelle, c'est un peu de la faute de tes darons (ils n'avaient qu'à t'avertir et t'obliger à faire médecine ou garagiste), ben HOP : "Papa/maman/mémé/lepoissonrouge, c'est dur là, je ne sais plus comment payer mes factures, z'avez pas 500 balles ?" Et BOUM ! A toi le ptit Vuitton qui te tendait les anses (tu diras à papa/maman/mémé/lepoissonrouge que c'est un faux, ramené de Chine par une pote. Bien imité, ouais).

     

    c. T'as les aides.

    Ah ça t'énerve hein, toi qui a un CDI, qui en chies, et qui soit disant, raque pour des chômeurs qui vivent mieux que toi ? Ben c'est comme ça, c'est la life, fallait pas signer le contrat mon pote.

    (en réalité, j’exerce les rageux qui croient qu'au chômedu, tu vis comme un pacha, j'aime bien les titiller). Je te rassure, si on vivait que sur les aides, on en chierai plus que toi, c'est bien pour ça qu'en plus, on vient te taxer !

     

    d. T'as les primes.

    Prime de fin de contrat, prime de précarité, prime de congés payés...

    Les plus informés d'entre vous sauront que ces primes sont réduites de ton droit au chômedu du mois suivant la fin de ton contrat, BIM, une petite carence dans ta face, et que donc, t'as plutôt intérêt à les mettre de côté vu que tu n'auras pas de revenus, ou presque, le mois suivant.

    Qu'à cela ne tienne, qui est vraiment au courant de ces primes ? Ben les gens en CDD ! Les gens en CDI n'imaginent pas l'étendu des possibilités quand tu es précaires. Donc PAF ! Tu taxes ta famille, tu leur explique juste le coup de la carence, et avec la thune, tu t'achètes un truc discret, genre un bijoux : "Oh quoi, cette babiole ? Oh non, je l'ai depuis longtemps, je ne le mettait plus, c'est tout... (600 balles la babiole quand-même...)".

     

    e. Les impôts.

    Tu bosses presque pas, t'en paye pas. Tu bosses assez pour vivre mimile, avec le système décrit plus haut, ils te refilent de la thune. Et ZOU, qui est-ce qui se fait une semaine de vacances à Marrakech pendant que tous les CDI chialent leur mère parce qu'ils sont ruinés ? Ehéhéhéhé, Bibi.

     

     

    2. Parce que les conditions de travail :

    Quand t'es en CDI, t'es quand-même plus ou moins obligée de te tenir à carreau, parce que si tu fais de grosses conneries, tu vas te faire virer pour faute professionnelle (adios les indemnités polo l'emploi) et si tu te conduits comme une connasse de classe internationale avec toute le monde, tu vas bosser dans une ambiance de merde jusqu'à tes 75 ans.

    Et t'es quand-même hyper cadrée, alors que, en contrats précaires...

     

    a. T’aménages tes horaires.

    Si tu commences à 9h, tu peux arriver à 9h15 avec la sensation d'être à l'heure. Tous les jours, oui. Oh, ça va ! 15 minutes. Tu risques quoi ? Ils ne vont pas te virer, t'es embauchée pour 3 mois, ils feront avec...

    Mon record perso ? 3/4 - 1h de retard tous les jours, pendant plus d'un an... J'ai découvert au bout de 8 mois, en arrivant à l'heure, par hasard, qu'il y avait une pause café collective vers 9h15.

     

    b. Tu peux envoyer chier tes boss.

    Et ça, ça n'a pas de prix. Tes boss, ou tes collègues. Quelques jours avant ta fin de contrat, tu vides ton sac, tu te transformes en hystéro. Ayant un petit problème avec l'autorité, ça m'est arrivé souvent. 100% kiffant, 100% défouloir. Mes deux plus grandes fiertés : avoir fait chialer une de mes patronnes, et être partie d'un job de vendeuse de manière très théâtrale, en hurlant et retournant des piles de fringues.

    Et en CDI, tout ce que tu peux faire, c'est ravaler ta salive.

     

    c. Tu crées des ambiances de travail.

    Tu peux facilement pourrir une ambiance de bureau. C'est simple, les gens aiment bien le sang neuf. Quand t’arrive, tout le monde vient te voir pour cracher sur les autres. En principe, tu choisis un camp, et tu craches aussi, discretos, tout se passe bien, en surface les gens s'entendent bien et cohabitent, alors qu'en vrai, ils ne peuvent pas se blairer. Ben tu peux déclencher des guerres : "Machine m'a dit que t'étais qu'une grosse connasse qui n'en branlait pas une au boulot". BOUM !

    Le but ? Ben s'amuser ! L'ambiance après va virer au cauchemar, mais tu t'en tapes, tu te barres dans 2 semaines !

     

    d. Tu booste ton réseau.

    Tu as aussi te faire des potes. Dans chaque boîtes dans laquelle tu passeras. Et comme tu passes par beaucoup de boîtes...

     

    e. Les vacances !

    Les gens en CDI ont quoi ? 5 semaines de congès payés par an ? J'en sais rien, j'ai trouvé ça sur le net... En fait j'en sais rien, parce que moi, j'ai droit à 5 mois, genre. Mouahahahaha ! Looser !!!

     

     

    3. Parce que t'as une couverture loose :

    T'accèdes au CDI, et ça y est, tout le monde s'emballe : ah bah ça veut dire que tu vas acheter un appart, te marier, faire un gosse, te poser, être stable, ne plus être maniaco-dépressive, te prendre en mains ???

    Oh bijoux ! Tout doux !

    Alors que quand t'es dans la merde, on comprends mieux pourquoi tu ne veux pas de gosses, ou de mariage, ou poser tes valises quelque part, et pour toujours.

    Best couverture ever pour bien looser peinard !

     

     

    Après cette liste, avoue, faut quand-même être con pour signer un CDI non ?

    Bon allez, je te laisse, moi je vais aller rédiger cette putain de lettre de motiv', parce qu'en vrai, la précarité, ça a deux/trois côtés chiants quand-même...


  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Septembre 2015 à 19:12
    Windy

    Super article, fond de vérité traité avec du second degré, je me suis régalée !

      • Jeudi 1er Octobre 2015 à 12:49

        Merci ! ça fait plaisir !

    2
    doc filou
    Mardi 29 Septembre 2015 à 20:07
    Si seulement j'avais un peu plus de RTT, je pourrais compléter utilement cet article par un petit topo sur la galère d'être fonctionnaire...Je vais peut-être me mettre en arrêt maladie pour faire ça, tiens!
      • Jeudi 1er Octobre 2015 à 12:50

        Tu ne peux pas te plaindre, signer un CDI de fonctionnaire est la seule exception qui confirme la règle : on sait très bien que vous, les fonctionnaires, vous ne branlez rien, à par boire des cafés, que vous avez des horaires genre 10h-16h, et que vous êtes payés comme des papes !

    3
    Mardi 29 Septembre 2015 à 20:36

    J'entre dans ce beau marché qu'est celui du travail d'ici 3 ans si tout se passe bien (càd si je ne meurs pas avant) donc je sens que c'est ce qui va m'attendre... Merci en tout cas pour cet article qui m'a bien fait rire :)

     

    A bientôt xx

      • Jeudi 1er Octobre 2015 à 12:50

        Ehéhéhéhhéhé ! Bon courage ! Et bienvenue chez Polo ! ;) (mais non, allez, on y croit ! (ou pas) )

    4
    Ena
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 13:55

    La 2C et la 3 sont cultissimes!!!!!!

      • Mercredi 7 Octobre 2015 à 20:04

        Comme moi...

    5
    Zoya
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 15:14

    Amazing ! , smile on my face <3 !

      • Mercredi 7 Octobre 2015 à 20:05

        Wouhouh ! Thank u ! I feel like Beyonce !

    6
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 19:33

    Je compatis:)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :