• Pourquoi c'est mieux maintenant...

    Te souviens-tu quand je te disais dans mon article sur les avantages de la vie de couple que tu pouvais crâner partout où il y avait des célibataires, en mode "nous on..." ? ben on y est, nous avec le docteur Filou, on partage un blog (calme toi, je reste le seul maître à bord quand-même).

    Filou a donc remis ça et viens nous expliquer pourquoi, en dépit de ce que Disney veut nous faire croire, le monde n'était pas mieux avant.

    Je te laisse avec lui (mais je vous surveille quand-même, je le vois venir avec ces petits surnoms qu'il te donne, fidèle lectrice).

     

    Pourquoi c'est mieux maintenant...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je ne sais pas comment commencer cet article…. D'habitude j'ai toujours une idée de génie pour l'entame, mais là je suis un peu patraque. Je viens de passer deux heures la tête dans la cuvette des toilettes, à vomir tous mes repas de ces trois derniers jours (pâté de foie, chips, rillettes, tripes (pas les miennes, celles que j'ai mangées hier matin), rognons, biscotte à la mayo, pâté de campagne, et finalement tripes (les miennes, cette fois)).

     

    ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

     

    Les pointillés, c'est juste pour te laisser le temps d'apprécier, puis d'applaudir, amie lectrice. Car oui, je viens devant tes yeux ébahis de réaliser un double-double-parenthèse piqué. J'en connais (enfin j'en connaissais) qui font des infarctus rien que de penser à une figure syntaxique de ce niveau-là, mais moi non. Ni chaud ni froid. Je suis un déglinguo ceinture noire 12e dan de grammaire. Pas pour rien qu'on m'appelait le fayot au collège. Enfin à l'école primaire aussi. Dès la maternité, en fait, si je veux être complètement honnête (ce qui me ressemble assez peu, il faut croire que je vieillis). Mais il s'agit là d'une autre histoire.

     

    Évidemment, tu te demandes pourquoi je te parle de mes problèmes intestinaux. Tu commences à me connaître, et tu sais donc que sous mes apparences de séducteur futile (synonyme le plus classe que j'aie pu trouver pour « crevard minable »), se cache un homme de goût, de cœur, cultivé, dont l'humour n'a d'égal que la profondeur d'esprit. Et tu as donc compris que je ne parle pas du contenu de mon tube digestif pour le simple plaisir de te couper l’appétit. Non, ça c'est juste un petit bonus. J'ai quelque chose d'important à te dire. J'ai, une fois encore, des choses à t'apprendre. Tu vas profiter, pour pas un rond (personne n'a osé demander mon numéro de portable, je suppose donc que tu te contrefous aussi de mon RIB ? Ouais, je vois. C'est cool, t'inquiète, Grandeur d'Âme est mon troisième prénom), d'un peu de pensée brute (das seines Denken, comme disait Nietzsche) . Parce que je sais que tu te poses beaucoup de questions, mais que malheureusement la lenteur de ton esprit ne te laisse pas l'opportunité d'y répondre dans un délai compatible avec ton espérance de vie. Je suis là pour ça. Entre autre.

     

    Commençons par le commencement.

     

    Question 1 : pourquoi ais-je la gerbe ? Parce que je ne mange que des trucs dégueux ? Que nenni, gentille lectrice. Depuis le temps, mon estomac est habitué, j'ai même travaillé comme goûteur pour le type qui fait semblant d'en chier dans Man Versus Wild (le type qui en chie vraiment étant le goûteur). En réalité, je viens de pourrir le tout à l'égout de ma bonne ville pour la simple et très mauvaise raison que je rentre du cinéma. Et que j'ai été voir Cendrillon avec les gosses. Ouais, tu as bien lu, charmante lectrice. Cendrillon. Le film. Celui qui vient de sortir. Tu as sans doute vu l'affiche avec la blondasse dont la robe bleue, même aperçue de nuit sous la pluie sur le panneau de l'abri-bus tagué du coin de ta rue, te file la nausée. Le reste du film est à l'avenant. Notre héroïne, dont la devise, transmise par sa mère sur son lit de mort, est « courage et bienveillance » (pause dans l'écriture, je retourne aux chiottes, ça doit être l'andouillette), a même, lors du fameux bal, des paillettes et des strass sur son décolleté (pause, mais plus courte, j'ai ramené une bassine à côté de l'ordi).

     

    D'ailleurs, si je puis me permettre une digression (je peux ? Trop gentil !) parlons-en, de ce bal : des hordes de bonnasses plus chaudes que ma cafetière quand je rentre du boulot et que ma bonne amie Meangirl a oublié d'appuyer sur le bouton off, et Môssieur le Prince (qui manifestement s'est fait photoshoppé la gueule par un maniaque parce même un nouveau-né a plus de poils que ça sur le visage) choisit la blonde :

    - qui n'a jamais parlé à un homme de sa vie, à part son papounet chéri,

    - dont la devise est « courage et bienveillance »(Re-pause. Diantre, ça pique la gorge!!!),

    - qui se masse les poignets quand elle veut se faire plaisir toute seule sous la couette avant de s'endormir.

     

    Qui peut croire ça ????? C'est là que j'ai compris que toute cette histoire c'était du flan et que ça devait être des acteurs qui faisaient semblant. N'est pas né celui qui bernera Dr Filou, même avec les gigantesques moyens de la satanistiquement capitaliste Hollywood. Heureusement qu'il y avait la bande annonce de Fast and Furious 7 avant le film (Léa, du haut de ses 4 ans, à kiffé Vin Diesel qui est vraiment trop mignon et qui a vraiment l'air très gentil) !

     

    Question 2 : où est-ce que je veux en venir ?? J'y arrive, douce lectrice. Tu t'impatientes, tu frétilles, c'est bien normal, mais tout vient à point quand tel est le bon vouloir de Dr Filou. Bon, je ne vais pas te raconter le film, ça serait dommage que tu ne sois pas un peu surprise par la fin, (quand le prince s'avère être un désaxé qui se confectionne depuis des années un collant moulant avec la peau des cuisses de ses épouses successives, mais chuuuuuuuuut, je resterai muet comme une carpe dans une tombe). Non, j'arrête de te parler de ce film car tel n'est pas mon propos.

     

    C'est juste qu'en sortant du ciné, après que Kévin ait fait un caprice pour que je lui achète l'affiche (j'ai fini par céder, la mort dans l'âme, en me disant qu'après tout, un fils gay c'est pas si grave, même si j'aurais préféré que ça soit ça sœur, rapport au moment où elle aurait ramené ses copines de fac à la maison. Mais en fait il a planqué l'affiche sous sa couette, le petit saligaud, apparemment il n'est pas gêné par les strass et les paillettes sur les décolleté... Bon fils !), Léa s'est tournée vers moi, et j'ai été frappé par le sérieux et la gravité que j'ai pu lire dans son innocent regard. Je me suis arrêté, et me suis agenouillé pour être à sa hauteur. Elle m'a lancé :

    - Père, puis-je faire une remarque ?

    - Bien sûr, mon enfant, ais-je répondu d'une voie douce mais ferme, sentant que ce qu'elle voulait me dire revêtait une importance particulière pour elle, misérable petit être en devenir.

    - J'aurais bien aimé vivre à l'époque de Cendrillon… Le monde était quand même beaucoup mieux avant, Père.

     

    A ce moment précis, un rayon de soleil a percé les nuages, et j'ai cru voir une licorne galoper dans la trouée d'azur qui s'est fugitivement ouverte dans le ciel pluvieux de ce dimanche après-midi. Je n'ai pas su quoi répondre... J'ai donc noyé le poisson en leur vendant (1€ pièce, c'est à peine deux semaine d'argent de poche pour eux, on ne pourra pas dire que je ne suis pas un bon papa) les dernières fraises tagada qui traînaient dans mes poches. Je n'y ai plus repensé, mais alors que je prenais ma douche avec l'affiche du film que le petit m'avait louée (il a récupéré l'équivalent de deux fraises tagada, il est dur en affaire, le gamin. Bon fils!), je me suis aperçu que cette phrase me trottait dans ma tête. Etait-ce vraiment mieux avant ? Qu'avions donc nous fait de ce monde qui fut celui des chevaliers et des troubadours et qui est le nôtre aujourd'hui ?

     

    Question 3 : est-ce que le monde était mieux avant ? La réponse est non, bien sûr. Et, lectrice coquine, je m'en vais t'expliquer pourquoi. Parce que j'ai réfléchi, moultement, et que, sans prétention aucune, j'ose penser que cette mienne réflexion pourra t'aider sur ce laborieux chemin qu'est ton quotidien (et oui, c'est là que je voulais en venir !!!! Je déchire, non???). Tu as remarqué que j'avois commencé à adopter quelques anciennes tournures. Je te mets dans l'ambiance. Ferme les yeux. Remontons le temps. Enfin, ferme métaphoriquement les yeux, parce que sinon tu ne pourras pas lire la suite. Quoi ???! Tu sens ma main sur ta croupe ?! Oh la, tout doux, c'est juste un effet collatéral de ton admiration sans borne. Reste avec moi, quand même (06 fourni sur simple demande, mais chuuuuuut, c'est le blog de Meangirl).

     

     

    Le vif du sujet : pourquoi le monde n'était pas mieux avant (au moyen-âge)

     

    1. Parce je ne serais pas sorti au bout de 10 ans avec obligation de soin. A l'époque (j'en frémis), la carrière de votre serviteur se serait achevée en plusieurs morceaux, tous attachés à des chevaux différents, sous les cris de joie d'une foule surchauffée (car à l'époque, le PSG n'existait pas, donc les foules n'avaient pas d'autre moyen de se surchauffer que d'aller assister à un écartèlement, mais cet argument ne va peut-être pas dans le sens du « c'était pas mieux avant », j'ai un doute, là)… Car en ces temps, la justice n'était pas juste. Et que le concept d'altération momentanée du discernement n'en était qu'à ses balbutiements. Et que je n'aurais pas tenu 3 minutes si j'avais été soumis à la question (je suis un peu douillet). Bref, tu ne m'aurais pas connu autrement que désossé, jolie lectrice. Je sais, rien que d'y penser, tu te sens toute chose. T'inquiète, je suis encore là. C'est pour de faux.

     

    2. Parce que si j'avais échappé à la dispersion provoquée de mes précieux membres (peu probable, mais bon, des fois sur un malentendu, genre j'aurais eu un frère jumeau trop débile que j'aurais pu dénoncer à ma place…), je serais sans doute mort des suites de mon ongle incarné. Ou d'un rhume. Ou de cette petite coupure que je me suis faite en feuilletant frénétiquement un trop beau magazine en papier glacé plein de vraies princesses qui ont compris que c'est pas en allant au bal dans une robe bleue gerbante avec des paillettes entre les nichons qu'elles vont pécho le prince (références de mon magazine disponibles sur simple demande). Ou de la maladie trop étrange et trop flippante qui a failli me tuer la semaine dernière (mal de tête, frissons et température (37,3°C) pendant plusieurs heures). Car à l'époque, je n'aurais pas pu devenir client VIP-Gold des urgences (« Docteur, je vais mourir, je le sens !!! » « Tiens, Mr Filou, ça faisait combien ? Deux jours ? Vous avez survécu à la foulure de votre phalange ? Vous êtes en rémission de votre cancer de l'ongle ? Excellente nouvelle, M. Filou ! »), pour la simple et bonne raison qu'il n'y avait pas d'urgences, et même pas de médecin, même pas de doliprane, ni d'ibuprofène, ni d'antibiotique, ni d'anxiolytique, ni de dafalgan codéiné (je conseille le dafalgan codéiné, d'ailleurs, c'est une vraie tuerie ! Malheureusement, c'est sur ordonnance uniquement. Heureusement pour toi, je suis médecin (ben tu croyais que c'était du flan, le « Docteur » de Docteur Filou ? Ordonnance disponible sur simple demande). Bref, vivre était à l'époque beaucoup trop dangereux. Je n'aurais pas tenu 10 ans. Et tu ne m'aurais jamais connu, sublime lectrice. Ne pleure pas. C'est toujours pour de faux.

     

    3. Parce que tu aurais passé (et moi aussi, mais honnêtement je préfère ne pas y penser à la première personne) ta vie sans jamais connaître Jean-Jacques Goldman. Tu me diras qu'il y avait aussi au moyen-âge de grands artistes. Par exemple Jehan-Jacquot Hommed'Or, troubadour et baladin qui vendait du bonheur aux gens de rien, parcourant à pied les chemins mal-famés du royaume. Certes. Mais imagines-tu qu'il puisse y avoir plusieurs Léonard de Vinci ? Nenni. Plusieurs Mozart ? Nenni encore. Plusieurs Marc Lévy ? Nenni toujours. Tu aurais donc vécu une vie triste, morne, sans éclat, sans joie, sans Jean-Jacques. Une vie par procuration. A mettre quelques miettes devant ton échoppe dégueulasse pour attirer quelques corbeaux faméliques et des pigeons lépreux. Peut-être une mort par incarnation d'ongle aurait-elle été plus enviable que cette vie-là… Retiens tes larmes, délicate lectrice, je viens de te dire (par deux fois déjà, quand même) que tout cela n'était qu'une projection fictive et cathartique de ton pire cauchemar. Je suis en vie. Je suis là. Tout va bien.

     

    4. Parce que les préservatifs étaient en boyaux de mouton. Ben ouais, on n'y pense pas, mais c'est ce genre de petits détails qui peuvent te pourrir un voyage dans le temps (je lance une boîte de tourisme sexuel temporel, avis aux investisseurs. Plaquette de présentation disponible sur simple demande). Tu aurais donc été condamnée, admirable lectrice, à ne PAS croquer la pomme avec Dr Filou, ou alors cette pomme aurait eu un léger goût de gigot avarié. Je suis d'accord avec toi, c'est mieux que pas de pomme du tout, mais quand même… En plus j'ai une sorte d'allergie génitale au boyau de mouton, mais tu n'as pas envie de connaître ce genre de détails, je suppose.…

     

    Bon, je pourrais allonger cette liste à l'infini...Je pourrais te parler de la difficulté de pécho par texto quand les textos vont à la vitesse d'un cheval au petit trop et s'arrêtent à toutes les auberges pour picoler. Ou de la difficulté de pécho quand tu dois te trimballer en collant moulant et chaussures pointues à grelots. Etc… Mais je vais arrêter là. Parce qu'il est super tard, et que je n'ai pas fini de repasser les chemisiers en soie de Meangirl. Je pense, féerique lectrice, que tu as compris pourquoi le monde n'était pas mieux avant. Parce que je serais mort dans le monde d'avant. Jeune, en mauvaise santé, malheureux. Et seul.

     

    Mais arrête de chialer, bordel ! Tout cela n'est que supputation littéraire ! Ton Filou est là. Si tu commentes cet article, je continuerai à pourrir le blog de Meangirl. Tu sais ce qu'il te reste à faire...

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Avril 2015 à 22:18
    J'adore!!! Merci pour ce bon moment de rigolitude Dr Filou!!
    2
    Jeudi 2 Avril 2015 à 09:38
    monsieur le psy
    T es quand même vachement plus drôle que mean girl.... C EST EXCELLENT ! Par contre arrête d appeler tes lecteurs "lectrices"... Tu viens de me castrer verbalement là
    3
    Jeudi 2 Avril 2015 à 10:26

    Non mais...... mais..... Jehan-Jacquot Hommed'Or ???? !!!!!!!!! Putain tu m'as tué la Doc Filou !!!! C'est excellentissime ;) (Par solidarité féminine, je dirais quand même, que c'est Mean Girl qui à du te souffler ce texte mais bon.... je dis ça je dis rien hein ?!! ;) ) En tout cas ça a égayé ma journée, merci à tout les 2 ! <3 

    4
    Jeudi 2 Avril 2015 à 12:03

    C'est une mutinerie, c'est ça ?

    5
    Jeudi 2 Avril 2015 à 12:23

    Nonnnnnnnnnnnnnnnn meanette ! Tu restes ma préférée ! On est toujours copine hein ?? dis, dis, dis ?? :p

    6
    Jeudi 2 Avril 2015 à 12:34

    Oui Raphie ! Bien sûr, parce que toi, tu as pensé que je lui avait soufflé des trucs, par contre, monsieur le psy, c'est plus ma copine, mais j'ai jamais pu la sentir celle là !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Jeudi 2 Avril 2015 à 13:05

    Mdrrrr t'as raison meanette ! J'ai toujours dit que c'était une connasse cette psy !!! ^^ Mais une pâle copie de toi ! Tu es et tu reste la GRANDE mean Girl ! (putain j'ai mal à la langue à force de faire de la lèche !!!! mdrrrr )

    8
    Dr Filou
    Jeudi 2 Avril 2015 à 13:25

    Du calme, les amis! Ce blog est un lieu de joie et d'amitié, et non point de conflit et de ressentiment! Sans mon doux colibri en guimauve (oui, je parle de Meangirl, ma muse, j'avoue ne pas trop comprendre pourquoi dans l'intimité elle tient absolument à ce que je l'appelle comme ça, mais j'ai appris à ne pas la contredire), mon humour n'est rien, et d'ailleurs moi-même je ne suis pas grand chose.

    La suite de ce commentaire n'est pas lisible par la tenancière de ce blog (grâce à une manip de ouf dont je garde jalousement le secret) : MAIS CA VA PAS LES COPAINS???? VOUS ETES DEVENUS DINGUES OU QUOI???? VOUS VOULEZ QUOI?? MA MORT? LA VOTRE? LES DEUX? Maître-mots pour exprimer vos (légitimes mais dangereux) sentiments à mon égard : discrétion, subtilité.

    Et oui, bien vu les amis, ma manip de ouf dont je garde jalousement le secret a un rapport avec la couleur. Vous êtes carrément trop forts. Je vous aime aussi.

    Le Doc

    9
    Vendredi 3 Avril 2015 à 09:47

    Mais n'importe nawak tout ça...!! Je tourne le dos deux secondes et hop Doc Filou prends le pouvoir pour nous raconter que l'ancien temps (celui avec la télé en noir et blanc et les dinosaures dansant le moonwalk sur une île donc, parce qu'on a bien compris que t'es tout vieux hihi) était pire. Postulat avec lequel je suis d'accord.

    Attends il n'y avait pas les SERIES pour éviter de sortir et de rencontrer du monde (prendre l'air disaient nos parents), pas de LINGETTES pour nettoyer la merde de ChatCon en un tour de main (sans déménager la moitié de l'appart'), pas d'INTERNET pour échanger nos considérations philosophiques (ou nos conneries) et pas de SMARTPHONES quoi....il fallait écrire des lettres sur du vrai papier avec un vrai stylo (parfois ledit stylo n'avait plus d'encre ce saligaud). Le passé c'était d'la merde. 

    Pour en revenir au billet du Doc Filou, je tiens à te dire merci pour le " Môssieur le Prince (qui manifestement s'est fait photoshoppé la gueule par un maniaque parce même un nouveau-né a plus de poils que ça sur le visage " >> un métrosexuel qui ne s'assume pas devant papa-maman et qui pense encore que se masturber rends sourd...Peut-être des points communs non ? 

    Une question me taraude cependant: pendant que tu déblatère sur le temps qui passe (ou qui court au choix), que fait MeanGirl ? J'espère qu'elle va bientôt revenir parce que...bon...euh...sa magnificence me manque voyez ? 

    Allez Tchao Pantin et en voiture Simone (c'est moi qui conduit, c'est toi qui klaxonne) (cet article m'a rendu dingue) !!

    10
    Mardi 7 Avril 2015 à 23:00

    Me revoilà Onali !

     

    11
    Mercredi 8 Avril 2015 à 13:17

    Aaaah enfin ! Parce que ça va bien de roucouler hein mais pendant ce temps je loupe des leçons de SuperConnasse !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :