• Quand tu es invité quelque part...

    Comme toute personne mondaine qui se respecte, je reçois énormément d'invitations.

    Et en ce lundi 2 mars (je ne sais pas pourquoi je commence cet article comme on dit la messe...), c'est la formidable (n'exagérons rien, elle ne m'arrive pas à la cheville) Raphie du blog What's up in my happy days qui m'a invitée chez elle.

    Je crois que pas mal d'entre toi la connait déjà, mais si ce n'est pas le cas, vas donc faire un tour sur son blog, tu verras, c'est confortable, c'est doux, c'est rose et on y est bien. Je sais bien que je suis ton unique star, que tu ne suis QUE moi, mais fais une exception, et puis en plus, tu verras, il y a un article de moi chez elle : ici allez clique bordel !

    Et du coup, je me suis dit que j'allais pour profiter de l'occaz pour te dire comment te conduire quand tu es invité quelque part, même si je me doute bien que ta vie est merdique et que personne ne t'aime.

    Quand tu es invité quelque part...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Petit guide à l'usage des invités :

     

    La tenue :

    Si le combo mini en cuir/bustier/jarretelles en résille/cuissardes est fort adapté pour un soirée échangisme, pas sûr que belle maman apprécie. Il convient donc de sélectionner son outfit en fonction de a psychologie de votre hôte et la thématique de la soirée. Toute guest star qui se respecte doit donc posséder dans sa garde robe : une tenue sexy pour les soirées cools et branchées, un chemisier col claudine et un pantalon à pince pour les dîners chez belle maman, une robe digne des oscars pour les grands événements, des dessous sexy pour les événements très privés. Mais n'oublie pas la règle principale : quelque soit le contexte, tu te dois d'être la plus canon. Si une de ces soirées t'ennuie, tu peux toujours intervertir les tenues, tu ne te fera pas réinviter.

     

    Quand arriver :

    Une règle : chez ta belle-mère, à l'heure (si tu veux te faire apprécier), partout ailleurs : en retard. ton arrivée doit être remarquée, tu te dois de te faire attendre.

     

    Quoi apporter :

    La bienséance veut que dans la plupart des cas, tu ne viennes pas les mains vides. Chez belle-maman, un bouquet sera apprécié, mais comme tu n'as aucune envie de lui faire plaisir, il faudra trouver autre chose. Un vieux truc pourri qui traîne chez toi, une plante, mais moche et à moitié crevée, un hamster (ça fait toujours chier), une photo de toi et Julot...

    Dans les mariages/baptêmes etc, munis toi d'une enveloppe la plus basique possible et glisse là vide dans l'urne en cas de collecte, personne ne saura que c'est toi. Si il faut apporter un cadeau, va chez Emmaüs, achète un truc à deux balle mais commun, genre ce qui sera déjà offert, et échange les cartes. Pareil, te fais pas griller, utilise un papier cadeau hyper commun.

     

    La pitance :

    On est d'accord, le rôti de belle-maman est infâme, les petits fours toujours insuffisants dans les grands événements, heureusement, il reste tes potes qui ont toujours le réflexe de faire de la bouffe potable ou de commander des pizzas.

    Mais alors comment faire pour ne pas passer pour une mal élevée alors que tu ne peux réprimer une grimace en avalant l'odieuse pitance de la belle-doche ou en raflant tous les derniers amuses bouches qui traînent dans les plateaux ?

    Pour Annie (toutes les belles-mères s'appellent Annie), il convient de manger avant d'y aller et d'invoquer ensuite un régime drastique, une gastro sur le retour (astuce qui pourra ensuite te servir pour te barrer plus tôt "excusez-moi Annie, mais si je ne pars pas tout de suite, je vais faire caca sur votre fauteuil Louis Philippe"), de refiler discrétos la bouffe au vieux chien galeux de la famille (ah non, même lui n'en veut pas, pas con le canidé) ou encore, de se forcer un peu puis d'aller se faire vomir le temps du trou Normand.

    Quant à la soirée mondaine, le truc c'est de se jeter très rapidement sur les petits-fours et de ne pas attendre d'avoir vidé deux coupettes parce qu'alors après, ce sera trop tard. Je te conseille également de te rendre à ce genre d'événement accompagnée d'une ou deux amies anorexiques afin qu'elles te servent à pécher subtilement les canapés au foie gras pour ensuite te les filer. Prends deux amies, elles sont anorexiques je te rappelle, elles ont des mains minuscules.

     

    La conversation :

    On le sait mais on ne le répètera jamais assez, pas de politique, pas de religion. A moins que la soirée ne soit vraiment chiante et là, un petit "oh mais vous savez, Hitler n'avais pas faux sur toute la ligne" mettra tout de suite un peu d'ambiance. Démerdes-toi pour tenir ensuite le discours, mais tu es une reine de la mauvaise foi ou pas ? 

    Ce qui fonctionne à tous les coups, c'est la médisance. Aussi, il convient de se renseigner sur les secrets des personnes liées au cercle social des invités, ou alors carrément, d'inventer. "Tu savais toi que Mélanie était partie avorter en Espagne parce qu'elle est tombée enceinte de Barnabé ? Bah oui, il est noir et son mari est blanc !". Tu verras, tu te feras plein de nouveaux amis. par contre Mélanie ne te parlera plus, mais de toutes façons, c'est une conne.

    Pas la peine de réviser l'actu, tu t'en sortiras avec quelques formules du style "de toutes façons, cette situation est stérile ; il y a du bon et du mauvais dans les deux camps ; etc etc".

     

    Quand partir :

    Chez belle maman, la réponse est : le plus tôt possible. Tu peux toujours invoquer le fait d'être en période d'ovulation et de devoir aller procréer tout de suite (les belles-mères veulent toutes être grand-mère) mais tu ne peux pas sortir cette excuse à tous les coups et le fait que tu sous-entende que tu vas baisser avec son fils peut lui déplaire. Tu as aussi la gastro, toujours, les obligations humanitaires (ça fait bien) ou je ne sais pas, démerde toi mais tu trouveras toujours un truc.

     Chez les potos, c'est simple aussi, tu restes jusqu'à temps qu'il n'y ai plus d'alcool.

    Dans les grands événements, tu pars avant les autres, il convient de faire croire que tu as une vie sociale extrêmement riche et que tu es attendue à une autre soirée.

     

    Avec ça je pense que tu es parée pour tous types d'invitations. Ne me remercie pas, vraiment, ça me fait plaisir. Et n'oublie pas, l'attitude : la bonne, c'est celle de la guest star, de la VIP.

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Mars 2015 à 10:36

    C'est affreux, j'ai une belle-mère qui cuisine trop bien, je m'empiffre à table...mais c'est stratégique, comme ça j'ai trop mangé et je vais faire une sieste pendant que les autres partent en rando (parce qu'à la campagne, ils font pas de "balades digestives", ils font des rando) , et puis moi au moins, je garde mes chaussures propres!

    Pour les soirées "mondaines" même stratégie mais on change les armes, évidement on arrive en retard, mais il faut vite s'empiffrer d'alcool (comme ça on garde le ventre plat) et chéri me ramène à la maison vomir dignement avant que ça devienne gênant :)

    Bisous

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 2 Mars 2015 à 10:43

    Le paragraphe sur le "quoi apporter"...mon fou rire du matin !

    Et je suis allée te lire sur le blog de "What's up in my happy days" et j'ai adoré.

    Le sarcasme, l'humour noir, le fiel...Tout tout tout...et puis tu as raison, elle semble avoir une vie tellement formidable que ça me donne envie de vomir. Hihi...<3<3<3

    3
    Lundi 2 Mars 2015 à 12:25
    NormaleWoman

    Ohohoh l'enveloppe vide!

    Ohohoh la mise en ambiance nazie!

    Je pouffe et glousse.

    Savoureux comme d'hab' ;)

    4
    Lundi 2 Mars 2015 à 14:15
    Raphie

    Alors Onali : Vas y vomi, je t'y autorise ;) c'est une réaction normale au début ! Moi-même je me fais vomir !!! Mais tu t'y habituera ! ^^ Sinon merci ma belle mean girl pour la présentation ! Tu vois que tu peux être chou quand tu veux ;) 

    5
    Onali
    Lundi 2 Mars 2015 à 22:38
    Raphie : je n'ai pas pu je suis désolée, les paillettes et les licornes m'ont eu
    avant...
    6
    Lundi 2 Mars 2015 à 22:47

    @aurélie, très bonnes stratégies ! Du grand art !

    @Onali : oups, je crois que je rougis !

    @ normale woman, ça rosi de plus en plus !

    @ Raphie, je suis une pestichou ^^

    7
    Vendredi 6 Mars 2015 à 09:52
    le simple point

    J'aime toujours autant :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :