• Guide de survie aux vacances avec des enfants

       Hello, hello !!! Devine quoi ?? Le doc Filou is back !!! (traduction pour les blondes : ton idole est de retour, coquinette…). Tu es surprise ? Ouais, je sais, ça faisait un bail. Il paraît que des rumeurs ont couru, comme quoi Meangirl et moi, ce serait fini, d'où mon absence. Je déments. Laissez-moi vous dire un truc, les copains (oui, là je parle aussi aux mecs, surtout ceux qui envoient des mails d'admiration à Meangirl, n'est-ce pas Tb74960, le roi du pseudo !). Quand vous chopez une princesse comme Meangirl, vous ne la lâchez pas. Pareil pour elle : en toute objectivité, je ne vois aucune raison qui pourrait justifier qu'elle ait ne serait-ce que le début de l'idée de mettre fin à notre relation. Tout ça pour vous dire que Mean et moi, c'est du solide. D'ailleurs, vivement qu'on se marie pour qu'on puisse enfin se faire des bisous avec la langue. J'ai hâte.

     

    Guide de survie aux vacances avec des enfants

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

        Bref, mon absence prolongée n'a rien à voir avec une crise de couple. Non, en fait, c'est à cause de toi. Oui, de toi, lectrice. Et de toi aussi, lecteur (74960, c'est ton code postal? Tu es de Cran-Gévrier ou de Meythet, mon pote ?). En effet, rappelez-vous, faites un effort de mémoire (enfin les blondes, n'insistez pas trop sur l'effort de mémoire. Quand ça vous fera mal au crâne, faites une pause, allez faire un truc qui vous détend. Genre vous re-vernir les ongles des orteils. Ou un quart d'heure de NRJ12. Ou les deux, en faisant attention à l'overdose de plaisir, quand même). Lors de mon dernier article (merci à l'équipe de rédaction, que j'apprécie beaucoup, d'insérer ici un lien vers ledit article, avec une jolie couleur si possible (rose?) pour que ça donne vachement envie de cliquer sur ledit lien), je concluais en lançant un appel aux commentaires, sous peine d'exil au Tibet. Je n'avais pas demandé la lune, rappelez-vous...Nenni ! J'avais simplement demandé 15 commentaires. Résultat : 7 commentaires, dont deux de moi-même et un de Meangirl. Bref, échec. Déroute. Humiliation.

     

       N'ayant qu'une parole, j'ai donc pris mon sac à dos, mon duvet, mon carrémat, ma gourde en peau de caribou, un slip et une paire de chaussettes (ouais, je sais, j'ai oublié ma brosse à dents et mon déo, mais je n'étais vraiment pas bien), et je me suis envolé vers le Tibet. D'où mon absence un peu longue. Parce qu'il y a plein de trucs à voir au Tibet. Et parce que là-bas, le blog de Meangirl est une sorte de mythe. Ils ont des photos géantes de ma meanette partout dans les hautes vallées, au pied desquelles ils sacrifient des yacks en brûlant de l'encens à la pleine lune. Et il s'est avéré que là-bas, contrairement à ici, le Doc Filou commence à avoir aussi une certaine renommée, plutôt méritée je dois dire. Bref, j'ai pris du bon temps. Mais toutes les bonnes choses ont une fin (y compris la carrière de Jean-Jacques Goldman, apparemment. Quelqu'un a des nouvelles de JJ????!!)... Et j'ai fini par céder aux mails suppliants de Meangirl, qui a su utiliser des arguments plutôt convaincants, quoi que parfois proches du chantage (la menace de réduction mammaire, honnêtement, c'était limite). Et puis je me suis fait un trou dans ma chaussette gauche, parce que j'avais aussi oublié mon coupe-ongles. Et je me suis rendu compte que sans une femme pour me repriser ma paire de chaussettes, je n'étais rien. Ou en tous cas l'ombre de moi-même. Ou tout au plus juste un blaireau aux chaussettes trouées. Je suis donc rentré, avec dans mes valises mon honneur presque sauf, et dans ma chaussure une grosse ampoule au pied gauche. Mais avec le cœur et l'âme apaisés par le souvenir de l'orientale sagesse transmise par les yogis des hautes vallées himalayennes.

     

       J'ai repris ma vie d'avant, et jusqu'à aujourd'hui, je n'avais point rompu le serment que je vous avais fait, de ne plus jamais reparaître en ce lieu d'ingratitude et de méchanceté qu'est Internet. Mais je me suis souvenu d'une phrase que prononçait souvent mon grand-père, qui fut collabo puis résistant puis vichyste puis gaulliste puis pétainiste puis résistant puis néo-fachiste puis communiste (dans le désordre) : « Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis » (accessoirement, mon grand-père était aussi très con, mais de manière constante, bizarrement). J'ai donc changé d'avis, et hop, me voilà devant vous. Il m'a en effet semblé que cet admirable blog qu'est celui de Meangirl pouvait être avantageusement complété (à défaut d'être bonifié) par quelques conseils pratiques à destination d'une partie sans doute conséquente de son lectorat : les parents. J'ai déjà fait quelques articles sur ce sujet, et les nombreuses réactions épistolaires enthousiastes qui ont saturé la boîte mail de la tenancière de ce blog me poussent aujourd'hui à persévérer, et à vous proposer à nouveaux quelques tuyaux utiles, simples, efficaces et gratuits, pour résister au mieux à cette malédiction que sont les enfants. Meangirl vous a expliqué récemment comment survivre à des vacances entre potes. Moi je vais vous donner quelques idées pour sauvegarder le plus possible (ce qui sera sans doute au final assez peu, quand même, soyons réalistes) de votre intégrité physique et psychologique pendant des vacances avec vos enfants (ben ouais, des fois t'as pas le choix. Enfin tu ne l'as plus, mais à l'époque où tu l'as eu, t'étais trop con. Mais bon, comme disait mon grand-père : « Quand tu es poursuivi par un sanglier, c'est pas vers l'arrière qu'il faut regarder, p'tit con » Je suppose que c'est une métaphore. En tous cas, on peut faire comme si ça en était une).

     

       Une fois n'est pas coutume, je vais essayer d'être bref (Meangirl m'a dit qu'il y avait pas mal de ses lectrices qui n'étaient pas très à l'aise avec les textes longs, voire avec la lecture. Je la trouve un peu dure, mais c'est elle la patronne…).

     

       Mettons-nous situation. Tu as donc l'immense bonheur de passer tes vacances avec tes enfants. Tu vas bien rigoler, c'est sûr (par exemple quand Kévin viendra te déranger pendant que tu regardes une étape du tour de France, et te tendra précautionneusement, mais avec un petit sourire, une culotte appartenant à sa sœur Léa, en te disant : « Papa, Léa a fait un prout mouillé, sa culotte est sale, il y a du caca dedans »). Mais tu vas aussi avoir des moments moins marrants, et notamment quand tu vas te demander avec angoisse comment tu vas les occuper. Évidemment, si tu as les moyens de te payer une bombasse jeune fille au pair, tu n'es pas concerné par ce qui va suivre. Si tu es un parent célibataire, alors concentre-toi.

     

     

    Principe n° 1 (principe de base, fondamental, qui ne souffre aucune exception. Il doit devenir ta devise, tu peux même te le faire tatouer à l'intérieur des paupières) : GAGNER DU TEMPS.

     

       En effet, les naïfs, les idéalistes, et quelques cathos siphonnés, te diront sans doute que pour passer de bonnes vacances avec tes gamins, tu dois prendre du plaisir à être avec eux, et ne pas les voir comme une contrainte ou un fardeau. FAUX. Les gosses sont une contrainte ET un fardeau. Pour passer les moins mauvaises vacances possibles avec tes gosses, tu dois juste t'arranger pour qu'ils soient occupés en permanence. Et faire en sorte que le temps qui s'écoule entre le moment où ils se lèvent et le moment où ils se couchent s'écoule le plus vite possible. Pour cela, deux solutions :

     - soit tu multiplies les activités (mais rien n'étant gratuit, ça va te coûter un rein, et en plus tu vas t'épuiser)

     - soit tu fais en sorte de meubler la journée avec un nombre restreint d'activité. Et donc pour cela, tu dois GAGNER DU TEMPS. En permanence. A chaque instant. Si tu gagnes 60 fois une minute dans la journée, tu gagnes une heure par jour (je laisse les blondes refaire le calcul, mais je suis assez sûr de moi sur ce coup là, les filles). Si tes vacances durent 15 jours, tu gagnes 15 heures. Soit 1,25 unités de nuisance standard (1 unité de nuisance standard étant le temps raisonnable journalier moyen d'éveil d'un enfant supportable). C'est énorme. Ça peut faire la différence (entre des vacances vraiment bien pourries et des vacances bien pourries). Crois-moi.

     

    GAGNER DU TEMPS (je le mets en majuscules et je le répète plusieurs fois pour les blondes)… Plus facile à dire qu'à faire, me diras-tu. En fait non. Si tu es bien focalisé sur cet objectif et que tu restes concentré, c'est assez simple. Quelques idées faciles à mettre en œuvre (liste non-exhaustive) :

    a) Ralentir. Je parle ici d'un ralentissement généralisé de tous tes gestes, et de ton débit verbal. Attention à ne pas exagérer, il faut que cette manœuvre reste discrète. L'expérience me fait dire qu'un ralentissement de l'ordre de 10 % de tous les gestes et du rythme d'expression est relativement raisonnable, et permet d'atteindre l'objectif sans passer pour un cinglé ou un drogué. Le gain net de cette petite astuce est difficile à chiffrer, mais il est de toute évidence non-négligeable. Bonus : tu peux aussi appliquer cette idée dans un cadre professionnel, afin de moins travailler sans te faire remarquer. Je conseille dans ce cas de se limiter à une baisse de rythme de 6 à 8 %.

     

    b) Rallonger les transitions. Par transition, j'entends tous les moments qui ne sont pas à proprement parler inclus dans les activités en elle-mêmes, mais qui sont nécessaires à leur mise en œuvre. Par exemple : si tu prévois une activité d'extérieur, les enfants doivent mettre leurs chaussures. C'est ce que j'appelle une transition. Il y a ici beaucoup de temps à gagner, à condition d'être un peu malin. Pour notre exemple, il est très simple de cacher préalablement une chaussure dans un endroit improbable de la maison. On peut ainsi facilement gagner dix minutes à chercher. Bonus : tu en profites pour t'énerver contre les gamins qui ne rangent jamais leurs affaires, bordel de merde, ce qui fait que les gamins en question comprennent assez facilement qu'ils n'ont pas intérêt à la ramener pendant l'heure qui suit, et donc tu gagnes une heure de (relative) tranquillité. Bien joué.

     

     c) Systématiquement oublier un truc à la maison quand l'heure du départ vers une nouvelle activité arrive. Situation : tu pars au parc. Trouver la chaussure : 12 minutes. Hurler sur Kévin qui ne range jamais ses affaires : 2 minutes. Trouver le pull de Léa : 12 minutes. Hurler sur Léa qui ne range jamais ses affaires : 2 minutes 30. Se calmer : 2 minutes. Aller jusqu'à la voiture et attacher les gamins (au ralenti, voir plus haut) : 5 minutes (ben ouais, si tu as tout compris, tu as garé la bagnole un peu loin). S'apercevoir que, foutredieu, tu as oublié de prendre tes lunettes de soleil ! Retourner à la maison : 4 minutes (même en faisant un effort, tu vas plus vite tout seul, parce que oui, tu as laissé les gosses dans la voiture, après les avoir bien briefé : « Ne vous inquiétez pas, Papa revient, il ne vous abandonne pas, hein, ça n'est plus le genre de Papa, hein, Papa vous aime trop mes petits chéris, hein... »). Faire semblant de chercher tes lunettes de soleil : 7 minutes. Retourner à la voiture : 4 minutes. Calmer les gosses qui sont en pleurs parce que Papa les a laissé 15 minutes (ouais, les blondes, le calcul est exact) tous seuls dans la voiture : 3 minutes.

    Bilan : tu n'es pas encore parti au parc et déjà tu as gagné 53 minutes 30. Bingo !

    Pour les blondes : s'il n'y a pas de soleil, tu peux utiliser un autre prétexte que l'oubli des lunettes de soleil. « Maman a oublié son rouge à lèvres » marche très bien aussi.

     

    d) Privilégier les activités qui nécessitent un trajet conséquent. C'est le moyen le plus facile de gagner beaucoup de temps. Attention : le bon trajet est de l'ordre de 30 à 45 minutes. Généralement, sauf si tes gamins sont hyperactifs (auquel cas je ne peux rien pour toi, suicide-toi), ils peuvent supporter de manière acceptable un trajet en voiture s'il ne dépasse pas 3/4 d'heure. Au-delà, ça dépend, mais il y a un risque. Exemple : tu trouves une piscine à 3/4 d'heure de route. Aller-retour, et en rajoutant les petits a-côté (recherche de chaussure et de pull et de maillots de bain, oubli des lunettes de soleil, etc.), tu peux facilement occuper ton après-midi avec cette seule sortie, même en ne restant que 10 minutes dans l'eau. Inconvénient des trajets conséquents : le prix. Mais sache que les enfants (tu interpréteras ça comme tu veux, qu'on ne m'accuse pas d'inciter à commettre des délits), moyennant des consignes claires et adaptées, et un tout petit peu de matériel, sont tout à fait aptes à siphonner du carburant dans n'importe quel véhicule. Ça les amuse, même. Malin.

     

     e) Imposer aux bambins un régime alimentaire à base de féculents. « What the fuck ? », me diras-tu…. Tout doux. N'oublie pas que tu veux GAGNER DU TEMPS. Les enfants, comme toi, comme moi (oui, moi aussi…) vont aux toilettes. Si leur transit est bon, ils torchent leur petite affaire en moins de deux (il y a une sorte de jeu de mots dans cette phrase. Sauras-tu le trouver?). L'idée est donc de les faire s'attarder au petit coin. Parce que tu veux GAGNER DU TEMPS. Le meilleur moyen est tout simplement de les constiper. Tu les nourriras donc exclusivement à base de riz, de chocolat et de bananes pas mures. Ça tombe bien, ils aiment ça. Tu veilleras aussi à ce qu'ils mangent beaucoup, afin qu'ils aient besoin de déféquer. S'ils rechignent, applique les b) et c) du principe n°2. Ils auront donc ainsi envie de faire caca, mais n'y arriveront pas. D'où un formidable gain de temps. Il fallait y penser.

     

    f) Faire durer le bain. Le moment du bain est un moment privilégié, puisque les cibles sont confinés dans un espace d'environ 1m² : la baignoire. Ils sont donc incapables de bordéliser quoi que ce soit d'autre que la salle de bain, et généralement ils s'amusent. Mais ils ont vite froid. Il est tout à fait possible de remédier à ce problème : il suffit de leur donner un bain brûlant. Ils vont rechigner à rentrer dans l'eau, évidemment. Pas d'autre solution que la méthode brutale : tu les balances dans la flotte. Ils vont crier un peu, mais ils vont s'habituer (tu leur donnes un canard en plastique ou deux et ils vont oublier tout de suite qu'ils sont brûlés au 3e degré et que c'est toi qui vient de leur faire ça). Tu peux ensuite les laisser s'ébattre plusieurs heures (personnellement, je leur donne le bain de 16h00 à 19h00). Bonus : la technique du bain brûlant te permet de GAGNER DU TEMPS par la création d'une nouvelle activité quotidienne : le crémage à la biafine. Subtil.

     

       Voilà : je suis certain que tu trouveras moult autres astuces pour GAGNER DU TEMPS. « Du bon sens, bon dieu de bon dieu ! », comme disait mon grand-père.

     

     

    Principe n°2 : laisser tomber tous tes principes. On parle souvent de Realpolitik : le concept étant que c'est bien d'avoir des belles idées sur les Droits de l'Homme, la démocratie, la solidarité, la paix, etc... mais que dans la vraie vie, si un chef d'état veut bien t'acheter des rafales, et ben t'en as rien à foutre que ce soit un dictateur sanguinaire corrompu pédophile misogyne (dans le désordre). En matière d'éducation, c'est pareil. Quelques exemples d'idées reçues qu'il te faut combattre :

    a) Les enfants ne doivent pas regarder la télé plus d'une heure par jour.

    Principe de merde, qui n'est fondé sur aucune étude scientifique sérieuse. Et c'est un médecin qui te le dis.

     

    b) Il n'est pas sain de pratiquer le chantage avec des enfants.

    Faux. Le chantage est une des deux seules manières de se faire obéir, si on part du postulat que la violence physique est prohibée. Pour la deuxième manière, voir le c). Idée : « Si tu me dérange encore pendant mon étape du tour de France, Maman va partir en Amérique et tu ne la reverras JAMAIS ».

     

    c) Il n'est pas sain de pratiquer la corruption avec des enfants.

    Re-faux. Voir b). Idée : « Si tu me laisses tranquille pendant mon étape du tour de France, tu auras le droit de reprendre trois fois du RBC (c'est le nom de code secret du dessert favori de mes gamins : Riz-Banane-Chocolat. Les gosses adorent les noms de code secrets...), et tu pourras regarder la télé toute la matinée demain ».

     

    Elle est pas belle, la vie ??

     

    Principe n°3 : les seuls principes que tu dois conserver, par exception au principe n°2 (ouais, je sais, les blondes, c'est compliqué) sont ceux qui te permettent de contribuer au principe n° 1 (GAGNER DU TEMPS). Notamment :

    a) Il faut se laver les dents 5 fois par jour, pendant 7 minutes (ça endurcit les gencives, en plus).

     

    b) Il faut se laver les mains avant chaque repas, en frottant au moins 4 minutes (entre nous, je pense que c'est complètement inutile. Qui a besoin de se laver les mains avant de bouffer ? Les gros dégueulasses qui mangent avec leurs doigts. Moi j'utilise une fourchette, perso, je m'en fous si mes mains sont crades).

     

    c) Il faut prendre un bain par jour (c'est un coup à se flinguer la peau, d'après moi, mais bon, c'est pas pareil pour les grands brûlés, ils ont besoin d'être vraiment très propres pour éviter les infections).

     

       Voilà voilà, mes petits loulous. Ne me remerciez pas, ça m'a fait plaisir de me sentir utile, à nouveau. N'hésitez pas à partager (par exemple en postant un commentaire...) vos petites astuces à vous pour survivre à vos vacances en famille…

     

    PS : mes enfants vont très bien, merci.

     

    PPS : pour obtenir mon 06, vous connaissez la procédure, hein ! Il n'y a qu'à demander.

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Août 2015 à 10:03

    Maman va partir en Amérique et tu ne la reverra jamais ... ca et le régime alimentaire qui constipe, je valider Dr FiFi !! et sinon la meilleure solution étant encore de ne pas faire de gosses (et c'est une femme sans enfants et aux "vacances fantastiques / weekends extraordinaires / soirées sexe partout dans la maison" qui te parle :-)

     
    2
    doc filou
    Lundi 3 Août 2015 à 13:49
    @QqGrammesdeGlam : ma chère, je vois que tu as été maligne quand il était encore temps. La garde alternée est un bon compromis qui t'offre le bonheur des kids et te permet de tester l'ergonomie sexuelle de tous les meubles de ton chez toi... Pour les vacances, en revanche, sauf si tu es instit et rentier, c'est effectivement mort...
    3
    gdt
    Mercredi 5 Août 2015 à 00:24

    Votre blog est génial !!!! Je me suis beaucoup amusée à vous lire.... Au fait, ça fait un commentaire supplémentaire.... ;-)

    4
    doc filou
    Mercredi 5 Août 2015 à 07:39
    @gdt : Ce n'est pas mon blog...Je suis ici une sorte de guest-pas-star. Tu ne veux pas mon 06 par hasard?
    5
    Mercredi 5 Août 2015 à 19:43

    @ doc Filou, je pense que gdt veut parler de MES articles, elle (il si ça se trouve), a laissé un commentaire sous le tien pour pas que tu te pendes, c'est de la pure charité (j'y connais quelque chose en charité, c'est ce qui m'a poussé à accepter ton rdv).

    Sinon, j'ai filé ton 06 à mon père, Gérard, 1m95, 130 kg, qui déteste qu'on me manque de respect. Et ton adresse. Ah, en fait, l'hôpital vient de m’appeler, j'imagine que papounet est passé te voir, on se capte quand tu sors du coma ! tchussssss mon lapin !!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    doc filou
    Mercredi 5 Août 2015 à 20:42
    @Meangirl : toi aussi, tu me manques, ma petite blatte. Si tu connaissais ta grammaire, tu saurais que gdt est une fille. Je te laisse relire son commentaire et me faire des excuses publiques. Viele Küße, mein Schatz!
    7
    Jeudi 6 Août 2015 à 12:09

    @doc filou, t'as de la chance que j'ai mal aux cheveux et que je ne trouve pas, là, tout de suite, de réplique pour t'écraser.

    Je vais plutôt prendre un doliprane.

    8
    doc filou
    Jeudi 6 Août 2015 à 12:49
    @Meangirl : tu n'est pas très douée en excuses, mais bon, pour cette fois ça ira... A charge de revanche, ma petite martre
    9
    Vendredi 4 Septembre 2015 à 19:53
    raphie

    Vous êtes mes héros !!! Doc Filou et Mean Girl je viens de construire un autel et de déposer une gerbe de fleur ! Je suis un peu -beaucoup en retard mais vraiment MERCI ! Je vous kiffe ! (bon je vais stopper là vous allez croire que c'est vrai après ;) )

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :